Accueil

17/09/2007

Coupe du monde de Pekin: 16ème

posté à 22h02

Contrairement à ce que disent certaines personnes (cf article lamentable de l’Equipe d’hier), je ne pense pas que ma 16ème place sur ce test évent puisse être associée à la soit dit en passant mauvaise performance d’ensemble de l’équipe de France. Vous pouvez lire l’historique de toutes mes news sur ce site, vous verrez que je ne suis pas du genre à me contenter d’une place d’honneur quelle qu’elle soit ou à m’apitoyer sur mon sort. Seulement voilà en sport comme dans la vie on ne fait pas toujours ce que l’on veut, il arrive que des pépins imprévus puissent vous tomber dessus sans prévenir. C’est ce qui m’est arrivé entre autres il y a un mois et demi tout juste en contractant par malchance un zona. Je ne reviendrais pas sur cet épisode mais j’ai du stopper presque totalement mon entraînement pendant trois semaines, ce qui pour une pratique de haut niveau est considérable, et sincèrement dans ces moments pas toujours faciles je ne donnais pas chère de ma peau pour cette fin de saison.
J’ai bossé dur pendant un mois pour présenter des courses correctes aux championnats du Monde et sur cette course de Pékin, ce que je pense avoir accompli à la vue de la densité de niveau et des enjeux. Je pense sincèrement que si je m’étais rapproché du podium, il y aurait « anguille sous roche », on parle de sport de haut niveau. Alors quand je lis des sournoiseries pas très réfléchies du genre « nos athlètes ne savent pas se préparer pour les échéances » ou « manque de comportement pro » (j’en passe), ça m’embête un peu. Je pense à mes collègues de boulots à qui j’ai dit que je me préparais sérieusement, je vais passer pour un c… Qu’ils se rassurent je serai bien à mon poste tout à l’heure comme chaque semaine (et oui je sais il est tard mais les effets du jet lag…) pour faire avec le même sérieux (et là j’espère moins passer pour un c..) que dans le sport mon boulot professionnel.
Autre chose pour finir, je dirais simplement que je suis un autodidacte dans ma pratique. Je suis parti de zéro pour arriver seul au plus haut niveau de ma discipline sans rien demander à personne. Si je suis en équipe de France aujourd’hui à 34 ans c'est pas en fumant des pêtards, c’est que j’ai fait les résultats et l'attitude pour, personne ne m’a pris par la main pour me dire ce qu’il fallait faire. On ne fait pas 16ème de la course la plus relevée de l’année par hasard. Et cela même quand on est une quiche en natation comme je peux entendre ici ou là (au passage je sors de l’eau à 30s de la tête en 31ème position). Je n’ai de « leçons de bas étage » à recevoir de personne et surtout pas par la presse.

 


Autre news:
01/11/2010 : Saison 2011
20/09/2010 : Retour de La Baule.
11/08/2010 : Espace triathlon d'Aiguillon sur Mer
01/07/2010 : Bientôt le bout du tunnel
31/03/2010 : nouvelles
28/02/2010 : Matériel à vendre
25/02/2010 : Reprise de l’entrainement
05/02/2010 : Un peu de news
06/01/2010 : Nouvelle année et grosse poisse
19/10/2009 : Fin de saison et nouvelles perspectives


» Consulter les archives

RSS



     

CHAMPION SYSTEM

Sartrouville

SNCF

OnlineTri

Run Alp