Accueil

14/09/2005

7eme des championnats du monde

posté à 21h27

7eme d'un championnat du monde dantesque.
Grosse chaleur et humidité ont rendu la course particulièrement difficile.
En arrivant sur le ponton de départ la majorité des favoris sont sur la gauche, avec le dossards 26 j’ai le choix. Après hésitation je me mets d’abord à gauche avant de filer à l’extrémité droite au milieu du clan Néo-z (Carter, Docherty et Gemmel) comme je l’avais prévu avant la course. Le parcours natation est identique à celui des championnats du monde de l’an passé à Madère. Je ne peux donc pas m’empêcher de repenser à cette course manquée et toutes ses incidences. C’est donc crispé et décidé à prendre un départ canon pour ne pas revivre l’enfer de la première bouée comme l’an passé que je me mets en position de départ.
Le départ est lancé, je saute dans les pieds de Carter, ça nage vite mais je suis bien. A quelques mètres de la première bouée qui est en fait un long virage sur la droite, des concurrents venant de ma gauche viennent me percuter pour faire l’intérieur du virage, il devient très dur voir impossible de nager mais tel un pitt-bull enragé je ne lâche rien. Ce premier virage est éprouvant, le retour idem, il faut relancer fort pour garder le contact, rapidement je pense être dans les pieds de Kemper, un très bon nageur toujours bien placé, bon signe. Fin du premier tour, petite sortie d’eau, avant de replonger pour un second tour. Moment propice pour voir un peu qui est devant, confirmation je suis dans les pieds de Kemper et Shane Reed tout va bien. Le deuxième tour sera soutenu mais moins brouillon, je reste sagement dans les pieds pour sortir aux alentours de la 25ème place à quelques secondes de la tête. Je fais une zgueg-transition (comprenez ultra rapide) et après quelques tours de roues je suis dans les premières positions prêt à contôler.
En tête Frank Bignet désireux de s’échapper emmène le groupe à vive allure. Nous devons être une vingtaine et des coureurs de la trempe de Docherty, Don, Robertson, Bennett, Rana ne sont pas là. Le problème c’est que mise à part Frank personne ne veut mener, l’échappée s’essouffle donc et dans le 3ème des 7 tours, c’est un groupe compacte qui se forme. Chaque tour compte une vingtaine de virages et autant de relances et freinages. Tout le monde est très nerveux, ça joue serrer, éprouvant pour les nerfs. Dans la dernière boucle la tension est à son comble et dans l’avant dernier virage devant moi je vois Johns heurter la roue de Riederer, je m’écarte de justesse, en passant à côté j’entend le bruit fracassant des vélos et des carcasses heurter le sol, l’adrénaline est à son comble.
Descente du vélo, transition et me voilà parti pour les 10 bornes. Je sors du parc en compagnie de Robertson, il part comme un avion tel un 200m, impressionnant!. Quant à moi je remonte sans à coup les quelques gars sortis devant de la transition. Rapidement un petit groupe de chasse s’organise une dizaine de seconde derrière Robertson. Je me retrouve en compagnie de Carter, Don, Hug, Whitfield, Khalfield, Ospaly, je suis bien, le rythme est largement à ma portée. Dans l’entame du 3ème des 4 tours, Brad Khalfield accélère légèrement, les choses vont alors se compliquer. J’ai terriblement chaud, la fatigue semble m’envahir d’un coup, je ne peux faire autrement que de lever le pieds et regarder les autres s’échappé. De la 2ème place je passe 8ème, dans ma tête je ne pense plus qu’au prochain ravitaillement, je suis mal. Quelques hectomètres plus loin je rejoins Whitfield, Ospaly et Polykarpenko qui comme moi accusent le coup, je les double et repasse 5ème. J’entame le dernier tour lorsque je vois un boulet de canon me doubler, c’est Fred Belaubre qui comme à son habitude fini en trombe, j’ai tout juste le temps et la force de lui glisser « aller Freddo ». Ma foulée devient de plus en plus percutante, j’étouffe, je vis le calvaire. Whitfield me rejoint à l’arraché à 1 kilomètre de l’arrivée, j’en peu plus et heureusement que derrière ils sont loin.
En guise de bilan, je pense que cette 7eme place est tres encourageante pour la suite, j ai vu que sur un championnat du monde j etais capable de suivre les meilleurs.

 


Autre news:
01/11/2010 : Saison 2011
20/09/2010 : Retour de La Baule.
11/08/2010 : Espace triathlon d'Aiguillon sur Mer
01/07/2010 : Bientôt le bout du tunnel
31/03/2010 : nouvelles
28/02/2010 : Matériel à vendre
25/02/2010 : Reprise de l’entrainement
05/02/2010 : Un peu de news
06/01/2010 : Nouvelle année et grosse poisse
19/10/2009 : Fin de saison et nouvelles perspectives


» Consulter les archives

RSS



     

CHAMPION SYSTEM

Sartrouville

SNCF

OnlineTri

Run Alp