Accueil

07/02/2005

Tri-Du-A

posté à 07h18

La saison approche, il est temps pour moi de retrouver le chemin de la piste. Je compte profiter des velléités pédestres de mes amis du team Tri-Du-A pour parfaire ma condition.

A ce propos, j’ai décidé d’interroger Pierre Pompili (qu’on surnomme aussi Angelo), mon entraîneur course à pieds mais aussi cofondateur avec sa femme Françoise de l’association Tri-Du-A.
Ce noms ne vous dit certainement pas grand-chose mais si vous m’avez vu cette année dans un parc à vélo vous l’avez sûrement croisé sans pour autant l’associer à moi. Faut dire qu’il est de nature très discrète et qu’il sait garder ses distances. C’est un entraîneur sans chichi, sans baratin, qui sait se met au service de l’athlète.

Cédric :
On entend de part et autre parler de la création de Tri-Du-A, peux-tu nous dire ce que ces quelques lettres signifient et de quoi il s’agit.
Angelo:
TRIathlon
DUathlon
Athlétisme
C’est un Groupe d’entraînement dans lequel évoluent des athlètes pratiquant des disciplines différentes.


Cédric :
Qui t’accompagne dans ce projet? Et quelles sont vos ambitions?
Angelo:
Françoise s’occupe de toute la logistique.
La mienne et celle des athlètes!!!!!!!
Donner aux athlètes les meilleures chances d’exploiter leur potentiel en les mettant dans des conditions idéales aussi bien physique, que psychologique.
Nos ambitions prennent la mesure du Groupe et il grandit!!!!

Cédric :
Peux-tu expliquer comment tu as toujours fonctionné jusqu’à présent avec les athlètes que tu entraînes et en quoi le fait de monter une association pourrait amener comme changement?
Angelo:
D’une manière très simple, le rapport humain crée le lien entre l‘entraîneur, l’athlète et la performance avec pour seul objectif : repousser ses limites!
Créer l’association est le moyen le plus simple d’obtenir de budgets pour continuer a encadrer les athlètes, car la finalité de l’entraînement c’est la compétition et nous devons être sur place pour continuer à progresser, nous progressons ensemble!!!!
Nous avons énormément investi, maintenant le Groupe grandi, beaucoup d’athlètes m’on recruté cette année; Il faut passer au cran supérieur.
Les athlètes ont un challenge La Performance, nous aussi nous en avons un Aller Chercher De quoi les Rendre Plus PERFORMANT. N’oublions pas que je suis un athlète à l’origine, j’aime la compétition et ce Défi me plait.
Nous avons de quoi nous déplacer, nous avons de quoi faire des stages en altitudes, mais les idées fusent et il faut des budgets!!!!
Je ne prend aucun centimes sue les primes des athlètes, ils les gagnent ils les gardent. LOGIQUE!!!!!!!
Par contre athlètes, supporters, partenaires peuvent s’ils le désirent faire des dons à TRI-DU-A, l’argent travaille en boucle les premiers bénéficiaires seront les athlètes!!!!!

Cédric :
Quand as-tu découvert le triathlon? Que penses tu de ce sport?
Angelo:
J’ai tout d’abord découvert un triathlète en allant aux Championnats de France de cross.
Puis l’envie de voir ce triathlète en compétition. Une première compétition et BOUM!!!! le coup de foudre !!!!! Ça s’explique difficilement cela se ressent de l’intérieur comme pour l’entraînement, LES TRIPES!!!!!!
Je connaissait de ce sport que quelques noms de ma région, des triathlètes qui nous faisait la pige (déjà!!!) sur les compétitions de cross et de route!
C’est un sport magnifique, avec de vrai compétiteurs!!! Même s’il y a danger ils font le spectacle (nous l’avons souvent remarqué)
C’est un sport ou l’entraîneur a un grand rôle a jouer, la préparation est fine!!!!!pleine d’avenir.
Il grandit, je l’ai pensé des le départ, et je suis content que les médias commencent à ma donner raison!!!
Résultats oblige bien sûr!
Bravo à vous

Cédric :
Tu entraînes beaucoup d’Africains de toutes origines, tu sembles entretenir le côté « multiculturel » du groupe, en quoi cela peut être une force pour tout un chacun selon toi?
Angelo:
Peut-être parce que j’ai la double Nationalité Française/Italienne, j’aime les voyages donc la découverte des gens et leurs cultures.
Pour avoir assister a de nombreuses compétitions d’athlétisme, ou les Africains règnent en maître!
Je passe plus de temps sur les terrains d’entraînement et d’échauffement, que sur les terrains de compétitions, les observer nous a amener à les connaître. Nous avons la chance de travailler pour le Fédération du Burundi et le Comité National Olympique de ce même Pays.
J’ai de la chance d’entraîner des Africains, en même temps que les autres athlètes.
Ils ont une approche de la compétition différente. C’est la que prend la valeur du Groupe l’apport des autres nous entraîne vers le HAUT mélanger les cultures, les spécialitées(ils sont venus encourager les triathlètes sur les compétitions et quand on connaît leur valeur; c’est beau!!!!!!) L’envie de découvrir, en Afrique tout est différent, tout est accès sur la musique, la danse, ils n’ont peur de personne, une vrai course est celle ou il y a des Kénians.
Ils sont généreux dans l’effort.
Une séance de PPG, PPS prend avec eux une toute autre valeur!!!!!! Bonaventure(international 800/1500 s’occupe des séances)une merveille d’efficacité et de rythme.

Cédric :
Entre nous, Françoise c’est une vraie « perle »
Angelo:
Elle me permet de m’exprimer et me guide dans beaucoup de choses.
Elle voie et entend ce que je ne voie pas et n’entend pas!!!!
Elle est d’un apport très précieux pour moi et je pense pour tous les athlètes.

 


Autre news:
01/11/2010 : Saison 2011
20/09/2010 : Retour de La Baule.
11/08/2010 : Espace triathlon d'Aiguillon sur Mer
01/07/2010 : Bientôt le bout du tunnel
31/03/2010 : nouvelles
28/02/2010 : Matériel à vendre
25/02/2010 : Reprise de l’entrainement
05/02/2010 : Un peu de news
06/01/2010 : Nouvelle année et grosse poisse
19/10/2009 : Fin de saison et nouvelles perspectives


» Consulter les archives

RSS



     

CHAMPION SYSTEM

Sartrouville

SNCF

OnlineTri

Run Alp