Accueil

11/07/2004

Abandon aux France

posté à 05h55

Après une natation et un vélo correctes, moi le coureur à pieds a flanché en course à pieds. J’ai été pris de points de côté peu après la deuxième transition. Difficile d’en expliquer l’origine? Peut-être la température de l’eau qui était pour le coup vraiment froide, ou peut-être le gel que j’ai avalé durant le vélo (ordinairement je n’en prends jamais mais vu le temps, la température de l’eau sans combi, et le parcours sélectif, je ne voulais pas risquer l’hypo et ai donc décidé d’avaler une de ces m…… de produit énergétique sur le vélo). Parait-il que la température de l’eau était supérieure à 20, je suis septique….Encore une fois on a assisté au petit manège des degrés qui subitement s’affolent lorsque la course des Elites s approche. Quelle connerie!, personnellement je ne suis pas un adepte de la combinaison, je suis un puriste qui préfère nager sans,… quand les conditions le permettent. Parait-il qu’on cherche à avantager les bons nageurs. Je crois qu’ils n’ont pas besoin de ça les French-fish (surnom donné par les Australiens aux poulat, Bignet, Belaubre, Sanson), ils nous auraient tous fait sauter dans les pieds de la même manière, et de doute façon si on regarde le résultat final, je ne pense pas que ça aurait changer grand-chose. Par contre ce dont je suis certain, messieurs les commissaires c’est qu’à trop vouloir jouer avec la thermorégulation des triathlètes on désavantage tous les français. Je peux vous dire que nager dans une eau gelée avec seulement quelques pourcents de masse grasse marque les organismes. C’est une beresie de croire que sous prétexte que l’élite est plus entraînée, elle résiste mieux aux températures froides. C’est tout le contraire, ce n’est le degré d’expertise qui détermine ce genre de tolérance, mais bien le pourcentage de matière grasse, et chacun sait qu’un athlète entraîné est affûté. Je crois savoir que certains ont une course importante à réaliser d’ici quelques temps, alors pourquoi ne pas les y amener dans le meilleur état de forme possible. Après on dit les français ils prennent des « trampes » sur les courses internationales, mais faut savoir qu’on court déjà beaucoup pour nos clubs alors on a pas besoin en plus de se battre bêtement contre les conditions météo.
Revenons à ma course…De toute manière, finir aurait été bien inutile dans la mesure où j’ai écopé de plusieurs cartons durant la course dont un rouge qui logiquement est synonyme de disqualification. En effet, je n’ai pas vu la ligne matérialisant, la montée sur le vélo à la sortie du parc, je suis donc monté trop tôt sur mon vélo. C’est entièrement de ma faute et j’assume complètement, je n’ai pas repéré les différentes entrés et sorties du parc à vélo dans ma reconnaissance. Il m’est d’ailleurs arrivé la même chose à la fin du vélo, je suis descendu trop tard…Des arbitres bien veillant m’ont donc logiquement cartonné. D’abord un jaune que j’ai bien vu, et entendu, mais dans la précipitation, j’ai pensé à mon dossard mal positionné, que j’ai remis en place avant de sauter en selle et partir. Je n’ai donc pas marqué de temps d’arrêt (carton jaune=arrêt), je prend un carton rouge bien mérité.
Au passage je voulais simplement dire que je suis très attaché aux différentes valeurs du sport, et les règles en sont la base (le sport en soit c’est bien futile, comme dit mon ami Frank ce n’est qu’un jeu, alors si on bafoue les règles, il n’a plus raison d’être), mon intention n’était donc pas de gruger mes camarades de course. En dix ans de triathlon c’est mes premiers cartons (deux jaunes et un rouge dans la même course!!). Ce qui me choque par contre, c’est que j’ai appris que j’aurais pu poser réclamation à la fin de la course. Comment ça on peut avoir un carton rouge et contester en fin de course!!! On se plaint que les arbitres ne sont pas assez respectés, et l’on autorise ce genre de chose. Je ne pense pas que nos chers arbitres distribuent cartons rouges à tour de bras. Je me vois bien au milieu d’autres cartonnés du jour, discuter « le bout de gras », tel un footballeur, pour contester des fautes que j’ai réellement commises!! Certes ce n’est pas dans une mauvaise intention mais ils ne sont pas là pour juger si peut-être…. En sport, il est dangereux de penser que la décision de l’arbitre peut être remis en cause. A voir le spectacle toujours navrant des « renards des surfaces» en foot. Sachez Messieurs les arbitres que je vous respecte profondément, et que je suis bien conscient que sans votre bonne volonté, il n’y aurait pas de triathlon.
D’ailleurs, je crois aussi que j’ai anticipé un peu le départ, décidément ce n’était pas du grand Fleureton hier. De toute manière j’en arrive à penser, que je suis maudit sur ces foutus championnats.
Bravo à Fred pour sa belle victoire, et un grand bravo à Sebastien Berlier qui fini 4ème en faisant une superbe course. Je sais que dans les jours à venir, on parlera beaucoup de fred et des stars de la PO, pourtant l’aventure de Seb mérite de l’intérêt. C’est déjà un champion (champion du monde Junior en 1997), mais pour moi il a montré hier qu’il était un grand champion. Après plusieurs années de galère (accident, blessures, perte de repères natation/invraissemblable!, doutes,…), il a prouvé qu’il pouvait revenir au meilleur niveau. Chapeau Monsieur Berlier, content de voir que pour toi la roue tourne. A moindre mesure, j’espère que pour moi aussi la roue va tourner, parce que je commence à me dire que la saison 2004 sera noire. Je serai au départ des coupes du monde de Salford, et Tisjauvaros les 25/07 et 01/08 prochains.

 


Autre news:
01/11/2010 : Saison 2011
20/09/2010 : Retour de La Baule.
11/08/2010 : Espace triathlon d'Aiguillon sur Mer
01/07/2010 : Bientôt le bout du tunnel
31/03/2010 : nouvelles
28/02/2010 : Matériel à vendre
25/02/2010 : Reprise de l’entrainement
05/02/2010 : Un peu de news
06/01/2010 : Nouvelle année et grosse poisse
19/10/2009 : Fin de saison et nouvelles perspectives


» Consulter les archives

RSS



     

CHAMPION SYSTEM

Sartrouville

SNCF

OnlineTri

Run Alp