Accueil

29/06/2004

Récit de Zundert (le week end du 6/7 juin)

posté à 05h24

C’est un peu précipité et pas dans une grande forme que j’ai décidé de participer le week end du 6/7 juin au triathlon de Zundert (Hollande). En effet, après un arrêt complet d’entraînement de 15 jours suite aux événements que vous savez tous, et même si le plaisir de s’entraîner est là j’ai senti qu’il me fallait rapidement un brun d’objectif pour repartir de plein pieds dans l’entraînement.
En fait ce que je trouve le plus dur pour le moment c’est le vide que je peux avoir dans la tête lors de mes entraînements. Sans le vouloir en temps normale je fais beaucoup de visualisations mentales, je mélange images positives de courses passées, parcours des courses à venir quand je les connais, adversaires futurs et une sorte de mayonnaise très motrice pour l’entraînement prend. Là je dois dire que depuis les Mondes c’est le trou noir.
Même si Zundert n’est pas une course des plus prestigieuses sur le plan international (surtout quand on s’est préparé pour les Jeux),.c’est une course que je connais bien, où j’y ai eu mon heure de gloire (vainqueur l’an dernier). J’ai donc pensé qu’en y participant ce serait peut-être un bon moyen de redynamiser mon mental. Les autres raisons à ma participation sont je ne m’en cache pas le prize money qui était pour le coup intéressant, et aussi un moyen de profiter de la grande forme actuel de mon sparing partenaire et ami SPIN.
Donc nous voilà parti avec Spin, Pierre Pompili (mon entraîneur cap), et sa femme à l’ancienne en camping car pour 1800 bornes AR de route dans la bonne humeur.
Arrivé à destination, nous décidons après un petit footing de tester le plan d’eau, je sors ma combinaison de son sac, je me baisse pour l’enfiler et CRAQUE violente douleur dans le dos, j’ai fait un faut mouvement, je ne peux plus bouger…. La galère, impossible d’imaginer prendre le départ d’un triathlon dans cet état. C’est donc résigné et dépité que j’assiste le lendemain matin aux préparatifs d’avant course.
Sachant qu’un physiothérapist est présent sur le site je décide tout de même de me faire masser un peu, en fait j’appréhende le retour en camping car toutes les positions me fond mal. Après un massage des plus gentil, il me propose de voir le chiropracteur qui vient d’arriver. J’accepte sans être trop emballé, difficile de faire confiance à un inconnu. Après quelques mots d’anglais pour lui expliquer l’origine de ma douleur, il m’allonge, commence à me palper, et rapidement va direct au cœur de la douleur, je sent que c’est un bon. Il m’explique qu’aucun nerf n’est coincé mais que ce serait bien d’aller un peu plus loin dans la manipulation. J’accepte, il m’allonge et après quelques CRAQUES hallucinants!!! suivi d’un profond massage ça va mieux. Je lui demande si je ne risque rien à prendre le départ de la course, il me répond qu’il n’y a aucun souci, que je risque juste d’être moins performant. Donc me voilà à une heure du départ en train d’avaler quelques pâtes tout en préparant mes affaires.
C’est une natation avec combinaison qui nous attend. L’air de départ est assez étroit ce qui nous offre une belle bagarre sur les 500 premiers mètres, ce n’est pas la grande forme mais je suis dans les pieds de Richard Stannard (un pur nageur la classe) donc je me dis que rien n’est perdu. A la sortie de l’eau rapidement un petit groupe de 7 nageurs se forme devant, je me retrouve en embuscade à quelques dizaines de mètres derrière avec Dimitry Gaag. Je commence à rouler, réclame un relais à Dimitry dans ma roue, mais il ne veut pas passer pensant que comme d’habitude je vais faire tout le boulot. Seulement là ce qu’il ne sait pas c’est qu’il y a Spin dans la course et que Spin c’est genre « avion de chasse en vélo », je décide donc de l’attendre, je sais qu’il n’est pas loin (on est sortie ensemble de l’eau mais des petits problèmes psychomoteurs l’ont fait perdre une bonne trentaine de secondes à la transition). Entre temps bon nombre de bons coureurs (Allen, Cunhingham,…) nous reviennent dessus et on commence à former un peloton où personne ne veut prendre en main la chasse. Quand d’un seul coup je vois débouler mon Spin sur la gauche, tête dans le guidon. Pas trop tôt!!! Aussitôt je me glisse dans sa roue, d’autres concurrents tentent également de prendre le train en marche mais dommage pour eux ils n’arriveront jamais à combler les 2m qui les séparent de ma roue. Faut dire que Spin roule « taqué », IMPRESSIONNANT!!!, personnellement je n’ai jamais roulé aussi vite aussi longtemps!. Du coup en moins de 3 kms on revient sur les 7 fuyards. Là je me dis il va se calmer le Spin, faut qu’il récupère, perso j’ai les jambes fumantes, que nenni!!! directement il se porte en tête du pack (qui roule déjà bien) et prend un relais de….10 kms!!!. Finalement, il fera bien 95% du boulot seul face au vent certains sauteront même du groupe et l’écart sur le deuxième pack à la fin du vélo sera de 3’30. On peut dire qu’à lui seul Spin à fait basculer le court de la course puisque tous les favoris hormis Shane Reed et moi se sont fait piéger. Il est ENORME ce Spin!!.
Je m’élance en tête au coude à coude avec Shane Reed pour les 10 kms de course à pieds mais au bout de 3km je m’aperçois que je ne pourrai pas l’inquiéter pour la victoire, ils se détache irrémédiablement, quant à moi je gère péniblement ma deuxième place. . Finalement mon mal de dos ne m’a pas trop gèné, j’ai serré les dents au début du vélo et sur les nombreux secteurs pavés.
Compte tenu de mon état de forme et du plateau présent c’est un bon résultat, et puis on s’est fait super plaisir avec Spin. Cette course restera pour nous un excellent souvenir.

 


Autre news:
01/11/2010 : Saison 2011
20/09/2010 : Retour de La Baule.
11/08/2010 : Espace triathlon d'Aiguillon sur Mer
01/07/2010 : Bientôt le bout du tunnel
31/03/2010 : nouvelles
28/02/2010 : Matériel à vendre
25/02/2010 : Reprise de l’entrainement
05/02/2010 : Un peu de news
06/01/2010 : Nouvelle année et grosse poisse
19/10/2009 : Fin de saison et nouvelles perspectives


» Consulter les archives

RSS



     

CHAMPION SYSTEM

Sartrouville

SNCF

OnlineTri

Run Alp