Accueil

20/04/2004

7ème aux Europes (la course de l’intérieur)

posté à 16h19

« take your marks……pan!!! » ça y est c’est enfin parti. Je m’élance comme un dératé sur la plage, histoire de rentrer bien placé dans l’eau pour négocier les premières vagues et éviter le chahut. A ce moment de la course je ne sais pas si ma stratégie de me positionner au côté des gros nageurs français tel Fred, Frank et Stéph est bonne. J’ai peur de vite perdre le contact, me retrouver esseulé, et de ce fait ne pas bénéficier d’aspiration. Au fil des mètres je sens que je suis bien, et que je suis au cœur du bon peloton, mais l’écume est telle que je n’en suis pas sûr. Je nage aussi vite que je peux en suivant la meute tel un mouton qui suit son troupeau. Ce n’est qu’en m’extirpant des eaux et en voyant les noms sur les tenues des concurrents devant moi que je sais que je suis bien premier groupe. Ouf !! ma natation est passée, je suis d’entrée bien placé, bonne option pour le résultat final….
Après une transition bien négociée, le début du vélo est des plus nerveux, ça roule…, Frank est seul devant à une vingtaine de secondes et beaucoup voient en lui un point d’appui pour une échappée gagnante. Moi, j’observe, compte tenu de ma blessure et de mon manque d’entraînement en vélo, ma tactique du jour initiale est de rester dans le peloton, mais rapidement je sens qu’à tout moment il peut y avoir un bon coup alors je tente. Un coup par ci, un coup par là, j’essaie…, je surveille Zeebrok et Henning deux de mes compagnons d’échappée d’Athènes que je sais attaquants et surtout très forts en vélo. Les kilomètres et les tentatives s’enchaînent mais rien ne se passe. On est alors au vingtième kilomètre, je suis devant le peloton, je commence à me dire que je ferais bien de me mettre gentiment au cœur du peloton, quand je vois filer un espagnol puis Zeebrok et un peu plus tard Henning, je suis là j’hésite, j’y vais, j’y vais pas ?, le peloton va réagir, ils ne sont pas loin… !?, le flou s’installe et l’écart se met à grandir, mince !! j’ai loupé le bon coup alors qu’il me tendait les bras…1’45’’c’est finalement l’avance prise par les 5 fuyards, nous on arrive tambour battant dans le dernier tour, ça frotte et hop ! Une chute juste à ma gauche, oufff ! Ce n’est pas passé loin…Grosse pagaille à la transition, il faut poser son vélo anarchiquement sur un rack avant de rentrer dans le parc à vélo. Pris dans la panique générale je jette mon beau FELT (aiii !!!). Je sort finalement pas mal du parc et je me retrouve entouré des Allemands Unger, Petzolt devant (les 2 fusées du jour) et Raelert, Vukovic derrière. Tiens tiens ceux-la on les a pas vu du vélo et là ils déboulent comme des morts de faim. Renseignement pris ils jouent leur qualif pour les Jeux, et commencent à s’expliquer sévère à pieds. Je cours un temps avec Rana, Hug et Gomez mais je décide de lever le pied, ils vont trop vite, je préfère perdre quelques longueurs pour ne pas subir la course par la suite. Je fais donc la moitié de la course seul en chasse derrière, avant de décider de ralentir un peu pour profiter du groupe (Raelert, Vukovic et Soykov) dans les parties de parcours ventées. A l’entame du dernier tour je suis bien, je commence à rattraper les fuyards du vélo et je vois que Rana, Hug et Gomez ne sont pas au mieux, je passe alors à l’offensive et fonds comme un avion sur les 3 hommes, je les double dans la dernière ligne droite et finis au sprint avec Raelert pour la 6ème place.

 


Autre news:
01/11/2010 : Saison 2011
20/09/2010 : Retour de La Baule.
11/08/2010 : Espace triathlon d'Aiguillon sur Mer
01/07/2010 : Bientôt le bout du tunnel
31/03/2010 : nouvelles
28/02/2010 : Matériel à vendre
25/02/2010 : Reprise de l’entrainement
05/02/2010 : Un peu de news
06/01/2010 : Nouvelle année et grosse poisse
19/10/2009 : Fin de saison et nouvelles perspectives


» Consulter les archives

RSS



     

CHAMPION SYSTEM

Sartrouville

SNCF

OnlineTri

Run Alp