Accueil

29/06/2006

Le doublé du doublé

posté à 04h10

Quelle magnifique aventure que ces championnats d’Europe. Qui aurait pu imaginer un nouveau doublé: Fred premier et moi second ?. C’est vrai qu’on avait mis la barre haute l’an passé en terrain Suisse et qu’à la vue des dernières coupes du monde réalisées ces championnats s’annonçaient très relevés.
La pression était donc bien présente (surtout pour Fred qui n’a cessé de répondre aux interview durant ces quatre jours) voir même amplifiée me concernant du fait de l’incertitude sur mon état de forme (j’avais fait le choix de réaliser un stage en altitude les jours précédents l’épreuve).
Après une natation chaotique, je sors loin très loin du groupe de tête, je pense alors
que la course est finie pour moi. Je m’élance toutefois sur le parcours vélo et découvre un public d’enfer de chaque côté de la route, je ne peux qu’envoyer les watts. Les jambes répondent bien et en quelques kilomètres je rentre sur le groupe de tête. Je temporise un moment, le temps d’apercevoir tout ce beau monde si peu à l’aise dans les difficultés du parcours. Je décide donc d’attaquer dans l’avant dernière difficulté pour espérer prendre un peu d’avance avant la course à pieds, je sais que ma débauche d’énergie dans mon retour vélo me sera préjudiciable sur la fin de course, je veux un peu d’avance pour tenter une médaille.
Je mets donc les bouchés doubles dans les derniers kilomètres sans me retourner pour poser le vélo…10’’ seulement devant la meute… débauche d’énergie inutile ?…je ne sais pas quand on voit les allures et les défaillances de certains sur la course à pieds. Le vélo a eu un rôle très important. Je pars donc devant en course à pieds avec deux beaux jambons à la place des cuisses. Ivan Rana me passe, limite j’éternue tellement la différence d’allure est énorme, à ce moment je me dis que c’était la locomotive et que maintenant va me passer les wagons. Fred me double à son tour, je m’accroche un temps mais je suis au bord de la rupture. On arrive au demi-tour, je fais le point sur les écarts, et à ma grande surprise un trou conséquent est fait sur le reste de la meute qui ne semble pas au mieux. Le public est en délire, du jamais vu, j’en ai encore des frissons (au passage un grand merci à tous). Je rattrape Rana au 3ème kilomètre et fini à fond transit de crampes et de douleurs, l’essentiel est fait j’ai ma médaille, le doublé est de nouveau réalisé, le bonheur, l’euphorie m’envahie dans la dernière ligne droite. Un moment d’extase qui fait du bien et qui me rappel comment le sport est bon.
Bravo à Fred qui réalise une course pleine. Quel talent ! Sans s’en rendre compte il est en train de devenir la terreur de la planète triathlon.
Me concernant, pour la suite il y a du boulot, je suis loin très loin de mon niveau natation, et quand on connaît l’importance de cette discipline faut que je me mette la pression. Depuis le départ de Spin, je rame seul dans l’eau à la limite de l’écoeurement….

 


Autre news:
01/11/2010 : Saison 2011
20/09/2010 : Retour de La Baule.
11/08/2010 : Espace triathlon d'Aiguillon sur Mer
01/07/2010 : Bientôt le bout du tunnel
31/03/2010 : nouvelles
28/02/2010 : Matériel à vendre
25/02/2010 : Reprise de l’entrainement
05/02/2010 : Un peu de news
06/01/2010 : Nouvelle année et grosse poisse
19/10/2009 : Fin de saison et nouvelles perspectives


» Consulter les archives

RSS



     

CHAMPION SYSTEM

Sartrouville

SNCF

OnlineTri

Run Alp